Crazy Football Manager


Vous avez toujours rêver de devenir coach d'une grande équipe de foot , c'est l'occasion pour vous de réaliser votre rêve sur ce forum !! Inscrivez vous et prenez votre équipe préférée , transformez là en la plus grande équipe du monde !
 
AccueilMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ligue 1 2011

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Qui sera le champion de la ligue 1 ?
Marseille
12%
 12% [ 4 ]
Bordeaux
6%
 6% [ 2 ]
Lyon
9%
 9% [ 3 ]
Toulouse
6%
 6% [ 2 ]
Auxerre
6%
 6% [ 2 ]
Lille
12%
 12% [ 4 ]
Rennes
9%
 9% [ 3 ]
Paris
9%
 9% [ 3 ]
Montpellier
9%
 9% [ 3 ]
Saint Etienne
12%
 12% [ 4 ]
Brest
6%
 6% [ 2 ]
Sochaux
0%
 0% [ 0 ]
Valenciennes
0%
 0% [ 0 ]
Nice
0%
 0% [ 0 ]
Arles-Avignon
0%
 0% [ 0 ]
Lens
0%
 0% [ 0 ]
Lorient
0%
 0% [ 0 ]
Nancy
6%
 6% [ 2 ]
Total des votes : 34
 

AuteurMessage
Ibracadabra

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 05/09/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: Ligue 1 2011   Sam 06 Nov 2010, 17:14

Arles-Avignon a décroché sa première victoire en Ligue 1, contre Caen (3-2), après une longue attente de onze journées. Grâce notamment à un doublé du revenant Kaba Diawara, les Provençaux reprennent espoir dans la course au maintien. Caen glisse dangereusement (15e).

ARLES -AVIGNON - CAEN : 3-2
Buts : Germany (24e), Diawara (33e et 76e sp) pour l'ACA - El Arabi (10e), Traoré (66e) pour le SMC .

Arles-Avignon ne battra pas le record de Brest et ses 18 matches sans succès en début de saison. Les joueurs de l'ACA ont arraché, samedi, la première victoire de leur histoire en Ligue 1 face à Caen (3-2, 11e journée). Menés en début de match puis rejoints au score dans la dernière demi-heure, les Provençaux ont puisé dans leurs réserves pour finalement décrocher trois points. Kaba Diawara, avec un doublé, a répondu au huitième but de la saison de Youssef El Arabi. "On a souffert, le résultat pouvait aussi être différent, mais je pense que c'est mérité", a commenté Faruk Hadzibegic après la rencontre.

Tout avait pourtant très mal commencé pour les Provençaux, avec un but encaissé dans le premier quart d'heure, ce qui n'était jamais arrivé au cancre de la L1 cette saison. El-Arabi a confirmé son efficacité actuelle en convertissant à nouveau en but sa première occasion (0-1, 10e). Le Caennais a ainsi rejoint Payet en tête du classement des buteurs avec huit unités. La première réaction de l'ACA est intervenue à la 20e minute, mais Thébaux a été décisif face au retourné de Pavon. Ce n'était que partie remise pour les locaux qui ont converti, par Germany , un contre éclair (1-1, 24e). Ils ont même pris l'avantage avant la pause grâce à une tête de Diawara sur un coup franc de Meriem, son premier but en L1 depuis 2006 (2-1, 33e).

Hadzibegic : "Se maintenir ? J'en suis convaincu !"

Caen s'était arrêté de jouer mais a repris la direction des opérations après la pause, Merville et sa défense repoussant au courage leurs offensives. Arles-Avignon a même manqué le break sur plusieurs contres amorcés et l'a payé peu après l'heure de jeu. Sur un coup franc de Raineau, Traoré a placé en lucarne un retourné acrobatique (2-2, 66e). On pensait alors l'ACA en danger, peinant physiquement devant le forcing caennais. Mais grâce à un penalty obtenu par Dja Djedje, Diawara a pu redonner l'avantage à son équipe (3-2, 76e). Dans une fin de match plutôt bien maîtrisée, les hommes de Faruk Hadzibegic ont tenu le succès tant attendu, grâce notamment à une attaque retrouvée. Dans ce duel des promus, ils ont inscrit presque autant de buts que sur les onze premières journées (4).

Comptant désormais cinq points au compteur, la lanterne rouge reparle à nouveau de maintien : "On part de très loin, on est responsables de la situation, mais on est capable de se maintenir. Je ne peux pas garantir qu'on va y arriver, mais j'en suis convaincu", soutient Faruk Hadzibegic. Avec huit points de retard sur le premier non-relégable et neuf sur son adversaire du soir, 15e, la route est encore longue. A commencer par un déplacement à Monaco, 18e avant son match contre Nancy dimanche.

Revenir en haut Aller en bas
Zak'29

avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Ligue 1 2011   Ven 12 Nov 2010, 13:24

Alors que le tiers du championnat s'est écoulé, le classement de la Ligue 1 est le plus homogène d'Europe. Huit points séparent Brest, le leader, des premiers relégables. Une situation inédite, difficile à interpréter. Dans les clubs, un constat s'impose : les gros ne sont pas à la hauteur.

Au tiers du championnat, bien malin qui peut dire qui sera champions et qui sera relégué. Après 12 journée, la Ligue 1 offre le classement le plus serré et le championnat le plus homogène d'Europe. Sachant que Marseille et Rennes comptent un match en retard, seuls 8 points séparent le leader, Brest, du 19e, Lens. Deux victoires et les Sang et Or seraient potentiellement sur le podium. Difficile dans ce contexte de dégager une hiérarchie. "Je ne vais plus regarder le classement pendant quatre ou cinq journées", a d'ailleurs prévenu l'entraîneur de Nice, Eric Roy. D'ici là, tout peut arriver. Lyon (11e) et Bordeaux (10e), dont le début de saison est jugé très inquiétant, ne sont finalement qu'à une victoire de la troisième marche du podium, actuellement occupée par le PSG, régulièrement cité comme outsider pour le titre. "Le fait que personne ne se détache est un avantage pour tous les prétendants au titre", se réjouit Hugo Lloris. Finalement, il n'y a qu'Arles-Avignon qui soit hors-course.

Ce cas de figure est inédit. Dans l'histoire, d'abord. Avec 21 points, Brest est le leader qui compte le plus faible total à ce stade la compétition depuis le retour de la victoire à trois points en 1994-1995. Bordeaux, le PSG et Cannes comptaient alors 17 unités. Mais la victoire ne valait alors que deux points... A titre de comparaison, Lyon avait atteint la barre des 30 points en 2005 et 2006, soit près de 2,5 points par match contre 1,75 aujourd'hui. D'habitude, l'écart entre le 1er et le 19e avoisine davantage la vingtaine de points. En Europe, la situation est aussi exceptionnelle. Hormis au Portugal, où le FC Porto survole les débats, aucun leader ne s'est encore détaché. Mais la France est le seul championnat où le classement est aussi resserré. En Italie, l'écart entre le leader et le 19e est de 14 points, 16 points en Angleterre, 19 points en Espagne et en Turquie, 20 points en Allemagne, 21 points aux Pays-Bas ou 22 points en Belgique.

Deschamps : " Les locomotives ne tirent pas la L1 vers le haut "

L'autre spécificité française, c'est de retrouver un promu dans le fauteuil de leader. Une "anomalie" qui a ses partisans et ses détracteurs. "Plutôt que de dire que le championnat est d'un faible niveau, je pense qu'il y a des équipes qui progressent et qui donnent de la valeur à ce championnat", se réjouit le Caennais Benjamin Nivet. Forcement, Didier Deschamps ne partage pas cet avis : "Il y a un nivellement (par le bas, ndlr) et je ne suis pas persuadé que cela soit une bonne chose pour le foot français. Les gros doivent être très forts pour représenter la France au niveau européen. La particularité de la L1, c'est que le dernier peut battre le premier". L'entraîneur de l'OM fait des émules, à l'image de Rio Mavuba : "Je rejoins Didier Deschamps sur le fait que forcément, si Brest est premier, c’est que les gros ne sont pas devant. Donc là il y a erreur. Par rapport aux budgets on s’attend plus à voir Lyon ou Marseille devant, et c’est peut être à ces équipes-là de regarder ce qui ne va pas".

"Les grands qui prenaient les points d'habitude, Lyon, Bordeaux et Marseille ont très mal commencé. Les trois ont débuté le championnat sans attaque", confirme Guy Roux. Deschamps ne s'en cache pas : "Actuellement, les locomotives ne tirent pas la L1 vers le haut. L'OM en fait partie, c'est donc valable pour nous aussi". La saison dernière à la même époque, Bordeaux comptait 28 points, contre 26 pour Lyon, 24 pour Marseille et Monaco, 21 pour Auxerre… Brest aurait donc été cinquième. "Les promus ont réussi leur entame. Ensuite, les gros ont été troublés par leur mercato un spécial, en particulier au mois d'août, et par l'après-Coupe du monde", explique de son côté Christian Gourcuff, sur le site de Lorient. Claude Puel se défend également : "Des équipes jouent en coupe d'Europe, d'autres ont une semaine pour préparer leurs matches, ça nivelle un petit peu les valeurs".

La saison dernière, Brest aurait été 5e ...

Un classement aussi homogène, c'est une aubaine pour le suspense, mais que peut-on en conclure sur le niveau de la L1 ? "Le championnat français est l'un des plus durs, justement en raison de la capacité de toutes les équipes à en faire tomber d'autres plus armées techniquement, estime Gourcuff. Regardez les championnats européens, c'est quasiment unique. En France, il n'y a aucune équipe qui peut se déplacer chez un dernier en étant tranquille. Quand le rapport de force est à peu près égal, il y a moins de buts. C'est plus acharné". Mais un championnat difficile ne veut pas forcement dire relevé. "Le niveau baisse, notre Ligue 1 est drôlement essorée, accuse ainsi Guy Roux. Les meilleurs s'en vont, il suffit de voir certains titulaires pour comprendre que le niveau n'est pas fameux". Brest champion, personne ne veut pourtant y croire. La hiérarchie devrait être rétablie, tôt ou tard. "Pour les matches retour, avec des équipes qui sont débarrassées de leurs campagnes européennes, on devrait avoir une hiérarchie beaucoup plus claire", prédit Gourcuff. Si le Championnat continue à ce rythme, le titre sera attribué autour des 66 points. Comme au bon vieux temps de la L1 à 18 clubs.
Revenir en haut Aller en bas
Néné

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Ligue 1 2011   Dim 14 Nov 2010, 06:12

C'est Paris qui va gagner !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Bastian

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 04/09/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Ligue 1 2011   Sam 20 Nov 2010, 08:42

Savez-vous que l'Olympique de Marseille possède la défense la plus prolifique? Que Rennes est plus à l'aise face aux "petits" et que Caen a égalé une série vieille de 28 ans? Etonnantes, amusantes pour certaines, voici quelques statistiques décalées avant la 14e journée de L1 ce week-end.

Surveiller leurs arrières

Pour Toulouse, le danger ne viendra pas forcément de Gignac, Rémy ou Brandao. A Marseille, on peut aussi compter sur les défenseurs pour marquer des buts. Avec cinq réalisations, Taye Taiwo (3), Gabriel Heinze (1) et Stéphane M'Bia (1) ont inscrit à eux trois un quart des buts olympiens depuis le début de la saison. C'est évidemment l'arrière-garde la plus offensive du championnat. Parmi les autres défenseurs-buteurs de L1, le Sochalien Perquis (3), le Parisien Sakho (2) ou encore le Bordelais Ciani (2).

Rennes, la grenouille qui voulait…

Hormis Marseille, Bordeaux et donc Brest, (son ?) adversaire ce samedi, le Stade rennais a affronté les six autres formations actuellement dans la première moitié du classement. Et sur ces six matches, les Bretons n'en ont remporté... aucun ! Leur bilan est de 4 nuls (Lille, Paris, Lyon, Saint-Etienne) et 2 défaites (Auxerre et Montpellier) pour trois buts marqués et cinq encaissés. Et quand on voit que, à part Monaco et Toulouse, ce sont les principales écuries qui sont en ce moment dans les dix premiers, on peut donc dire que les hommes de Frédéric Antonetti ont du mal face aux gros.

La différence qui dérange

+7. Voilà, après 13 journées, la meilleure différence de buts dans le championnat de Ligue 1 dont bénéficient Lille (2e) et le PSG (4e). A pareille époque, Bordeaux était à +12 l'an dernier, Marseille à +12 il y a deux ans et Lyon à +17 en 2007-2008. A titre de comparaison, dans les autres championnats étrangers, où ce sont les leaders qui ont le meilleur goal-average, Chelsea est à + 20, le Real Madrid à +23, Dortmund à +22 et le Milan AC à +10. Un autre signe du nivellement par le bas de la Ligue 1?

Caen marquer ne suffit pas

Franck Dumas ne peut pas reprocher à ses joueurs un manque d'efficacité offensive. Sur leurs trois derniers matchs, les Caennais ont marqué deux buts à chaque fois: face à Nancy (2-3), Arles-Avignon (2-3) et Lille (2-5)... pour trois défaites au final. Il faut remonter à la saison 1982-83 pour voir un club connaître une telle série (Saint-Etienne). Combien de buts les Normands devront-ils marquer pour s'imposer au Parc des Princes?

Marcel-Picot, terre (synthétique) d'accueil

Besoin de points? Manque de confiance? Faites un tour par Nancy. Le club lorrain présente le plus mauvais bilan à domicile avec trois points, hérités d'une victoire face à Lorient (1-0), sur 18 possibles. Nancy a déjà encaissé 14 buts à Marcel-Picot. Personne n'a fait pire. Les cinq équipes qui sont reparties avec la victoire ont d'ailleurs toutes inscrit au moins deux buts.

Un seul être vous manque...

C'est un chiffre sur lequel Rudi Garcia ferait bien de s'attarder pour la réception de Monaco dimanche. Quand l'entraîneur lillois aligne d'entrée Gervinho et Sow, c'est festival pour les Nordistes avec 2,6 buts par match en moyenne (19 en 8 rencontres). En revanche, quand l'un des deux manque à l'appel au coup d'envoi la moyenne retombe à 0,6 but par match (3 en 5 rencontres).

Gare aux missiles

A Felix-Boallert dimanche, les Lyonnais Gourcuff, Bastos ou encore Kallström vont devoir tenter leur chance de loin. Le gardien lensois Vedran Runje a en effet déjà encaissé 5 buts depuis l'extérieur de la surface cette saison, le total le plus élevé en L1. On notera aussi que Kallström a marqué deux buts lors de ses quatre derniers matchs de championnat contre Lens. A chaque fois, c'était grâce à un tir... de l'extérieur de la surface.
Revenir en haut Aller en bas
Bastian

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 04/09/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Ligue 1 2011   Dim 21 Nov 2010, 03:01

L'attaquant de Caen Youssef El-Arabi, buteur contre le Paris Saint-Germain, samedi pour le compte de la 14e journée de L1, a inscrit 63% des buts de son équipe (10 sur 16) cette saison. L'international marocain a même marqué lors des cinq dernières rencontres, soit la plus longue série en cours.
Revenir en haut Aller en bas
Hatem Ben Arfa

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 31

MessageSujet: Re: Ligue 1 2011   Mar 23 Nov 2010, 06:36

Allez Marseille !
Revenir en haut Aller en bas
Leow
Admin
avatar

Messages : 1325
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 23
Localisation : Maroc

MessageSujet: Re: Ligue 1 2011   Mar 23 Nov 2010, 13:59

Le PSG et l'OL au Maroc

Lors de la trève hivernale, le PSG et l'OL iront disputer un tournoi amical au Maroc.

Le PSG et l'Olympique Lyonnais participeront avec le Wydad du Casablanca et le Kawkab le 5 janvier prochain à un tournoi amical à Marrakech inaugurant le nouveau stade de 80000 places dont 45000 assises. Un nouveau stade à Tanger doté de la même capacité sera inauguré pour sa part le 9 février à l'occasion d'un match amical entre le Maroc et la Libye.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://crazy-foot-manager.forumactif.com
Leow
Admin
avatar

Messages : 1325
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 23
Localisation : Maroc

MessageSujet: Re: Ligue 1 2011   Sam 27 Nov 2010, 06:29

Opposés au Vélodrome (19h00), Marseille (5e) et Montpellier (2e) vont se disputer la tête de la Ligue 1 lors de la 15e journée. Rennes peut profiter du derby breton face à Lorient pour se mêler à la lutte. Mais Lille entend bien défendre son billet dans le choc de la soirée à Bordeaux (21h00).

Qui sera leader de la Ligue 1 ? Après Saint-Etienne, Rennes, Brest ou Lille, le turnover pourrait se poursuivre en tête. Samedi, ils sont déjà plusieurs candidats sur le pont. A commencer par Marseille qui doit capitaliser face à Montpellier l'élan européen né cette semaine de sa qualification en 8e de finale de la Ligue des Champions face au Spartak Moscou (0-3). Face à Montpellier, seul leader samedi dernier avant de devoir céder sa place à Lille (à la faveur de la différence de buts), l'OM s'apprête donc à aborder un rendez-vous important. "Il l’est à plusieurs titres. On a juste après un match en retard mercredi contre Rennes et en gagnant les deux, on pourrait pointer en tête du classement. On n’en est pas là mais on a les cartes entre les mains", confirme José Anigo. Attention toutefois à la surchauffe pour les Marseillais, qui sont revenus au petit matin ce mercredi. D'autant que Montpellier se présentera aussi avec des ambitions au Vélodrome. "C'est un gros match, Marseille est ultra favori, mais pour l'instant, nous sommes devant eux un championnat et nous allons tout faire pour le rester", rappelle ainsi Olivier Giroud, six buts cette saison.

Un plus tard (21h00), Lille défendra toutefois son fauteuil de leader sur la pelouse de Bordeaux. Un autre choc entre des Lillois qui expriment enfin leur potentiel et des Girondins qui relèvent la tête (deux victoires consécutives). Pour le LOSC, qui a perdu ses deux matches face à deux favoris du Championnat (Lyon 3-1 et l'OM 1-3), ce rendez-vous a valeur de "test". Si le classement actuel avec huit équipes en deux points est anecdotique, répètent à l'envi toutes les équipes, "cette journée de championnat peut devenir un mini-tournant". "Il y a six équipes du haut de tableau qui se rencontrent. Forcément, il va y avoir des dégâts", analyse ainsi Rio Mavuba, un ancien de la maison girondine. Contrairement aux Nordistes, Bordeaux a pris l'habitude de plutôt réussir contre les "gros". Jean Tigana espère que son équipe confirmera, d'autant qu'il retrouver sa sentinelle, Alou Diarra, de retour après six semaines de suspension.

Brest n'avance plus

Rennes rêve lui aussi de retrouver le sommet du classement. Les hommes de Frédéric Antonetti s'offrent un deuxième derby breton d'affilée après s'être relancés face à Brest après deux nuls et deux défaites. De leur côté, inexistants à Sochaux (2-0), les Lorientais ne parviennent pas à enchaîner les résultats et à sortir du ventre mou. "Sur le plan de la motivation, ce genre de match est plus facile à préparer. Rennes n’a pas eu de gros trous d’airs. Il faudra faire attention car ils sont assez réguliers", se méfie Christian Gourcuff. L'ancien leader, Brest, n'est plus que sixième. Les hommes d'Alex Dupont n'avancent plus guère depuis trois journées (un nul et deux défaites) et la venue de Lensois, toujours relégables, est l'occasion de repartir de l'avant. Après une jolie série de cinq matches sans défaite, les Sang et Or ont rechuté face à Lyon (1-3).

Entre Monaco et Nice, il devient urgent de prendre des points. Surtout l'ASM, 17e et à égalité de points avec le premier relégable, qui n'a pas confirmé son sursaut à Nancy (0-4) le 7 novembre. Depuis, l'équipe de la Principauté reste sur élimination en Coupe de la Ligue contre Marseille, et en L1 sur un 0-0 humiliant à domicile contre Arles-Avignon et sur une défaite à Lille (2-1). "On va trouver la clé, assure pourtant Guy Lacombe. Je ne suis pas plus inquiet aujourd’hui qu’au début de la saison. On a un effectif qui tient la route et qui doit faire mieux au niveau des résultats. Mais on souffre d’un manque cinglant de réussite". Mais Nice, qui n'a que deux points d'avance sur les Monégasques, ne peut pas se permettre de prendre son adversaire de haut. Valenciennes doit aussi faire le plein de points contre Arles-Avignon, la lanterne rouge, pour s'éloigner de la zone dangereuse. Un seul petit point sépare en effet le VAFC du premier relégable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://crazy-foot-manager.forumactif.com
Alex Ferg

avatar

Messages : 224
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Ligue 1 2011   Sam 04 Déc 2010, 01:08

Il reste encore quatre journées avant la trêve. Dans ce championnat indécis qui se cherche encore une hiérarchie, la fin de la phase aller peut permettre de décanter la situation. En quatre journées et autant de questions, gros plan sur les principaux enjeux et points chauds de la Ligue 1 d'ici Noël

. QUEL CHAMPION D'AUTOMNE?

Trois petits points séparent le leader, Marseille, du 8e, Lyon. Derrière, un mini-break a été réalisé puisque Sochaux, 9e, navigue deux longueurs derrière l'OL. A priori, le leader au soir de la 22e journée se trouve donc parmi les huit premiers du classement. Champion sortant, l'OM est aujourd'hui seul leader. Pour autant, il n'est pas forcément le mieux placé pour le titre honorifique de champion d'automne. Le calendrier phocéen d'ici Noël est plutôt coton, avec trois déplacements en quatre journées (Nice, Auxerre et Brest) et un seul match au Vélodrome, contre Lyon. Pas simple du tout. A l'inverse, Lille, actuel dauphin de Marseille, voit s'ouvrir un boulevard. Le LOSC aura la chance de jouer trois fois à domicile (Lorient, Nancy, Saint-Etienne). Il est le seul dans ce cas parmi les huit premiers. Par ailleurs, son seul déplacement, la semaine prochaine, est à Arles-Avignon. Les hommes de Rudi Garcia ont donc de bonnes chances de virer en tête fin 2010. Mais attention évidemment à l'OM et au PSG, dont la dynamique positive (une seule défaite en 11 journées) et le calendrier, relativement favorable, en font un potentiel premier de la classe.

. L'OL SERA-T-IL SUR LE PODIUM A LA TREVE ?

C'est l'objectif qu'avait fixé Jean-Michel Aulas à Claude Puel voilà quelques semaines. Invaincu depuis 8 matches (5 victoires, 3 nuls), l'Olympique lyonnais s'est complètement relancé. Il a accroché le bon wagon, même s'il se trouve tout au fond de celui-ci, à la 8e et dernière place du gros peloton de tête. Reste maintenant à savoir si les Gones peuvent donner un nouveau coup de collier au mois de décembre pour se rapprocher encore un peu plus du sommet. C'est loin d'être évident. Le jeu lyonnais manque encore de substance et de constance et l'instabilité de l'effectif n'aide en rien. Ainsi, ce week-end, à Montpellier, Puel va récupérer Cris, mais il sera toujours privé de Gourcuff, blessé, mais aussi de Diakhaté et Cissokho, suspendus. Avec deux déplacements à Montpellier et Marseille, et deux matches à Gerland face à Toulouse (meilleure équipe de la saison à l'extérieur) et Auxerre (deux défaites seulement en 7 déplacements), les Rhodaniens auront bien du mal à faire le plein. S'ils ne haussent pas le ton, ils risquent donc forts d'être un peu court pour atteindre l'objectif présidentiel.

. QUI VA REDEMARRER ?

Ils sont quelques-uns à espérer que le mois de décembre marquera une embellie, histoire que l'automne s'achève mieux qu'il n'a commencé. Si l'on établit le classement de la 10e à la 15e journée, les trois plus mauvaises équipes sont Caen, Nice et Saint-Etienne. Même Arles a fait mieux ! Pour ces trois équipes, il est donc urgent de rebondir. Caennais et Stéphanois n'ont plus gagné depuis respectivement 9 et 8 journées. La position des Normands est toutefois beaucoup plus préoccupante puisqu'ils sont déjà relégables (18e) après cinq défaites consécutives, alors que les Stéphanois, malgré leur anémie de victoires, pointent à la 10e place, grâce à leur formidable entame de saison. "J'ai toujours dit que le maintien était l'objectif du club et désormais, on rigole un peu moins quand je le répète", a rappelé l'entraîneur forézien Christophe Galtier, pas encore préoccupé, mais vigilant. Entre ces deux eaux se retrouve l'OGC Nice, 16e avec seulement trois points d'avance sur Caen. Les Aiglons n'ont pris que quatre points lors de leurs six derniers matches. Ils ne marquent plus et leur chute a quelque chose d'inexorable. "Il va falloir se remobiliser très vite si on ne veut pas se retrouver dans la zone rouge", prévient Eric Roy. Après la réception de Marseille ce week-end, les Aiglons iront... à Caen, pour un "choc" qui pèsera lourd.

. ARLES-AVIGNON EST-IL DEJA CONDAMNE ?

Sauf très improbable concours de circonstances, Arles-Avignon sera relégable à Noël. Mais la question n'est déjà plus celle-là. Il faut déjà se demander si le promu provençal a encore une chance de ne pas reprendre directement l'ascenseur pour l'étage inférieur en fin de saison. La relative embellie enregistrée entre la mi-octobre et la mi-novembre (en 5 matches, Arles a obtenu une victoire et trois nuls, soit 6 l'intégralité de ses 6 points), les dernières sorties sont venues rappeler à quel point les partenaires de Sébastien Piocelle ont du mal à rivaliser. Plus mauvaise attaque (et de loin) et pire défense (d'encore plus loin...) du championnat, Arles-Avignon parait condamné à redescendre. L'an dernier, après 15 journées, Grenoble était encore plus mal loti (3 points) mais le retard des Isérois sur le premier non-relégable était à peine inférieur (10 points contre 9 aujourd'hui pour Arles). L'histoire ne plaide pas en faveur des joueurs de Faruk Hadzibegic. Jamais un club aussi largué après 15 journées n'a réussi à se sauver.
Revenir en haut Aller en bas
Zak'29

avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Ligue 1 2011   Dim 12 Déc 2010, 04:07

Champion de France et vainqueur de la Coupe de la Ligue avec Marseille, Didier Deschamps a été élu entraineur français de l'année dimanche, par le bihebdomadaire France Football. L'ancien capitaine de l'équipe de France a mis un terme à 17 années sans titre pour l'OM dès sa première saison au club.

Didier Deschamps restera l'entraineur français de l'année 2010. Le coach de Marseille s'est vu décerner la récompense annuelle du bihebdomadaire France Football dimanche matin sur le plateau de Téléfoot, devant Jean Fernandez (Auxerre) et René Girard (Montpellier). Un titre logique pour l'ancien capitaine de l'équipe de France, pas loin d'être l'homme providentiel de l'OM. C'est lui qui portait le brassard le 26 mai 1993, le jour où le club phocéen a vécu le plus grand moment de son histoire en remportant un titre de champion d'Europe. Dix-sept ans plus tard, D.D. a réussi le tour de force de mettre un terme à autant d'années d'insuccès des Olympiens en remportant le championnat, la Coupe de la Ligue et le Trophée des Champions dès sa première saison sur le banc marseillais.

Deschamps se voit récompensé pour la deuxième fois de sa carrière après avoir reçu ce prix en 2004, alors qu'il officiait à Monaco. "Si j'ai reçu ce trophée, je le dois surtout aux joueurs et à mon staff", a déclaré l'entraineur marseillais, qui a confirmé sur la Canebière sa faculté à bâtir des équipes à son image de gagneur. Une étiquette qui le suit depuis sa carrière de joueur, où il s'est bâti un palmarès exceptionnel avec en point d'orgue deux titres de champion d'Europe en club (avec Marseille et la Juventus Turin), un titre de champion du monde et un sacre de champion d'Europe avec l'équipe de France. "Didier est entraineur avant tout pour gagner", estimait ainsi Laurent Blanc dans Telefoot.

L'hommage à Suaudeau

Une culture de la gagne acquise tout au long de sa carrière de joueur, au cours de laquelle Deschamps a appris toutes les exigences du plus haut niveau avant de la transmettre en tant qu'entraineur. Pourtant, au moment de mettre en avant un technicien pour expliquer sa réussite aujourd'hui, Deschamps cite le premier qu'il a connu chez les professionnels : Jean-Claude Suaudeau. "J'ai eu la chance d'avoir de grands entraîneurs, a-t-il confié. Mais celui qui a sans doute le plus compté, c'est le premier, Coco Suaudeau. Par rapport à sa vision du foot, et eux discussions que j'ai pu avoir avec lui quand j'étais à Nantes, il a été une grande source d'inspiration pour moi."

Marseille en tire les bénéfices aujourd'hui. Deschamps, 42 ans, n'est pourtant pas arrivé dans le contexte le plus facile à l'été dernier. Son prédécesseur, le Belge Eric Gerets, avait laissé une trace énorme sur les bords de la Méditerranée, tant sur le plan sportif qu'humain. Et le départ du président Pape Diouf, remplacé par Jean-Claude Dassier, annonçait davantage une année de transition pour l'OM. Grâce aussi à un recrutement ambitieux (Lucho Gonzalez, Gabriel Heinze, Souleymane Diawara) et à l'écroulement de Bordeaux, champion sortant et largement en tête du classement de Ligue 1 à la trêve, D.D. est parvenu à remettre Marseille au sommet du football français dès son coup d'essai. Un coup de maître qui valait bien un titre d'entraineur de l'année pour celui qui finira par avoir une statue sur la Canebière tant il est associé aux heures glorieuses de l'OM.
Revenir en haut Aller en bas
Frank 7

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 27/10/2010
Age : 24
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Ligue 1 2011   Sam 18 Déc 2010, 02:49

Paris, qui reçoit Monaco (21h00), peut s'installer provisoirement en tête du championnat de France et mettre la pression sur Lille, Marseille et Lyon, qui jouent dimanche. Rennes face à Valenciennes (19h00) a aussi un coup à jouer. De leur côté, Lens et Caen s'affrontent avec la peur au ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 26/12/2010
Age : 25
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Ligue 1 2011   Dim 26 Déc 2010, 07:44

Lille ... pourquoi pas
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ligue 1 2011   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ligue 1 2011
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» NHL 2011 Xbox 360
» Ordre repêchage 2011 + loterie
» Myrlande à la présidentielle de 2011
» Preval di Ministah bay talonl avant 2011
» Transferts pour 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy Football Manager  :: On parle de Foot :: Ligue 1-
Sauter vers: