Crazy Football Manager


Vous avez toujours rêver de devenir coach d'une grande équipe de foot , c'est l'occasion pour vous de réaliser votre rêve sur ce forum !! Inscrivez vous et prenez votre équipe préférée , transformez là en la plus grande équipe du monde !
 
AccueilMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Liga 2011

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Quel club gagnera la Liga 2011 ?
Valence F.C.
6%
 6% [ 3 ]
Getafe C.F.
0%
 0% [ 0 ]
Atletico de Madrid C.F.
12%
 12% [ 6 ]
F.C. Seville
4%
 4% [ 2 ]
F.C. Barcelone
24%
 24% [ 12 ]
Real de Madrid C.F.
22%
 22% [ 11 ]
Villareal F.C.
8%
 8% [ 4 ]
F.C. Majorque
2%
 2% [ 1 ]
Espagnol de Barcelone C.F.
4%
 4% [ 2 ]
Hercules C.F.
4%
 4% [ 2 ]
Atletic Bilbao
6%
 6% [ 3 ]
Malaga F.C.
2%
 2% [ 1 ]
U.D. Almeria
2%
 2% [ 1 ]
Osasuna C.F.
0%
 0% [ 0 ]
Racing Santander
0%
 0% [ 0 ]
Real Sociedad
0%
 0% [ 0 ]
Sporting Gijón
0%
 0% [ 0 ]
Levante U.D.
0%
 0% [ 0 ]
Deportivo La Corogne
2%
 2% [ 1 ]
Real Saragosse
4%
 4% [ 2 ]
Total des votes : 51
 

AuteurMessage
Leow
Admin
avatar

Messages : 1325
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 23
Localisation : Maroc

MessageSujet: Re: Liga 2011   Lun 22 Nov 2010, 10:44

José Mourinho ne se met pas la pression avant FC Barcelone - Real Madrid. Pour le technicien portugais, le Clasico est un match de Liga parmi d'autres. Et même si elle est plus attendue, la partie du Camp Nou n'aura pas de caractère "décisif" selon l'ancien coach de Chelsea.

Le rendez-vous est pris pour lundi prochain. Dans une semaine exactement, le FC Barcelone et le Real Madrid croiseront le fer sur la pelouse du Camp Nou, lors de la 13e journée de la Liga. Un match pas comme les autres. Tout le monde le dira. Sauf José Mourinho. Pour l'entraîneur du Real Madrid, ce treizième rendez-vous de la saison est avant tout un match parmi tant d'autres. "Les fois où j'ai affronté Barcelone en Ligue des Champions avec Chelsea ou l'Inter, c'était pour rester ou sortir de la compétition. Là, c'est un match de championnat", relativise The Special One.
Mourinho, la tête froide - FOOTBALL - Liga

"D'accord, c'est contre un rival et c'est le premier qui rencontre le deuxième mais ça reste l'un des trente-huit matches du Championnat d'Espagne", a-t-il ajouté dimanche soir à Londres alors qu'il était introduit dans le Hall of Fame des managers de la Premier League. Confiant, Mourinho l'est assurément et ne se met aucune pression alors qu'il s'apprête à disputer son premier Clasico. Après tout, le Real Madrid mène la danse en Liga avec une longueur d'avance sur le Barça et, samedi, les joueurs de la Maison Blanche ont réalisé une prestation de choix.

Deux heures après le Barça, qui a atomisé Almeria (0-Cool, le Real Madrid a répondu par un 5-1 face à l'Athletic Bilbao. Au-delà de tout ça, Mourinho n'a pour habitude d'être écrasé par la pression. Pourquoi cela ? "Après Porto, on s'est demandé : 'Peut-il y arriver à l'étranger ?' Tout s'est bien passé en Angleterre. L'Italie est le pays de la tactique, on a demandé 'Est-il un bon leader et un bon tacticien, peut-il y arriver ?' Oui, j'ai pu. Maintenant en Espagne, tout le monde dit : 'Le Real est un club incroyable, différent de tous les autres. Peut-il faire face ?' Je suis en train d'essayer de le prouver."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://crazy-foot-manager.forumactif.com
Bastian

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 04/09/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Liga 2011   Lun 22 Nov 2010, 11:19

Jose Mourinho compte beaucoup sur le retour du Brésilien Kaka, opéré du genou en août, au sein du Real Madrid. "La grande recrue du Real durant le mercato d'hiver sera Kaka", déclare le coach portugais. "Son retour va nous booster. Il n'a y pas d'autres joueurs de son calibre sur le marché".
Revenir en haut Aller en bas
Hatem Ben Arfa

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 31

MessageSujet: Re: Liga 2011   Mar 23 Nov 2010, 06:33

Je pense que le FC Barcelone sera champion
Revenir en haut Aller en bas
Cobra

avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Liga 2011   Jeu 25 Nov 2010, 10:41

C'est la polémique du moment au Real Madrid. Mardi, Xabi Alonso et Sergio Ramos ont tout fait pour être expulsés lors de la large victoire madrilène à Amsterdam (0-4). Selon vous, José Mourinho avait-il le droit de passer de telles consignes à ses joueurs ? C'est le débat de la semaine.

Même si Sergio Ramos, s'en défend aujourd'hui dans la presse espagnole, les images publiées par AS et Marca et issues du match de Ligue des Champions entre l'Ajax Amsterdam et le Real Madrid, ne laissent planer aucun doute. Le défenseur des Merengue, mais également Xabi Alonso, ont intentionnellement pris un second carton jaune pour être suspendus au prochain et dernier match de poule. Une rencontre sans enjeu pour les Madrilènes, déjà assurés de terminer premiers du groupe G.

Les deux cartons rouges permettront surtout aux Madrilènes concernés de disputer les huitièmes de finale en février prochain sans avoir la moindre épée de Damoclès au-dessus de la tête. Que pensez-vous de ces expulsions ? Quel est votre avis ? Le Real Madrid avait-il le droit d'agir ainsi ? Une sanction doit-elle être donnée aux deux joueurs, comme ce fut le cas pour les Lyonnais Cris et Juninho (amende de 10 000 euros mais aucun match de suspension), en 2008 ? Ou faut-il tout simplement changer le règlement ?
Revenir en haut Aller en bas
Cobra

avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Liga 2011   Jeu 25 Nov 2010, 12:20

Nous sommes en Espagne, pays champion du monde et d'Europe, où évoluent deux des clubs les plus à-mêmes de remporter la Ligue des champions. Un mercredi matin, au lendemain d'un carton du Real A' à Amsterdam et un jour de Panathinaïkos - Barça de coupe d'Europe, la "une" de la presse sportive locale est consacrée à... la Liga. Elémentaire. A cinq jours du dernier match de la 13e journée, El Mundo Deportivo titrait sur cette phrase de Xavi : "Gagner à Bernabeu est l'équivalent d'un orgasme". Dans la foulée, le milieu champion du monde passait au peigne fin toute son histoire personnelle avec les clasicos, qui remonte à dix ans désormais. Le meilleur ? Le 3-0 de 2005-2006 à Bernabeu, "aussi bien au niveau individuel que collectif." "Nous ne les avons pas laissé respirer de tout le match. Avec Deco nous nous disions : "Il faut presser haut tout le match, tout le match... Nous étions bien physiquement et nous avons fait un partizado (un match exceptionnel)." Le pire ? "Le 0-1 de la 2003-2004, parce que nous avions une sensation d'infériorité… Ils étaient venus avec Beckham, Zidane, Roberto Carlos… Ils étaient supérieurs. Tu te sens impuissant dans ces cas-là". L'intérêt du cru novembre 2010, c'est que les deux clubs paraissent au top...

Ronaldo : "Je crois que nous gagnerons"

Le jeu des petites phrases s'est poursuivi côté madrilène, ce jeudi. Tandis que les deux clubs semblaient s'être répondus sur la scène européenne (4-0 pour le Real à l'Ajax, 3-0 pour le Barça en Gràce), deux joueurs, engagés dans des actions de promotion personnelles, ont lâché quelques mots pour faire le buzz. Cristiano Ronaldo : "Ce Madrid est complètement différent de celui de la saison passée, nous n'avons perdu aucun match en Ligue ni en champions. Nous sommes dans un très bonne période, je crois que nous gagnerons. L'équipe a mûri, il n'y a pas de meilleur jour pour se déplacer au Camp Nou". Le Portugais y est aussi allé de son hommage à José Mourinho, l'homme qui peut mettre fin à la série des quatre clasicos consécutifs remportés par le Barça. "Le meilleur entraîneur du monde... Même s'il est dur, je prends beaucoup de plaisir à évoluer sous ses ordres." Juste retour de monnaie à celui qui le disait récemment supérieur à Lionel Messi...

Cristiano Ronaldo, lui, n'a pas pris le risque de rentrer dans le duel avec son rival argentin, si évident à orchestrer. "Nous ne devons pas être concrètement obnubilés par un joueur du FC Barcelone, mais par toute l'équipe, même si ce sont parfois les individualités qui surnagent." Ou comment ménager tout le monde dans la même phrase. Quelques heures plus tard, Sergio Ramos avait moins de mal à reconnaître que s'il pouvait piocher un joueur dans l'effectif du Barça, "ce serait Leo Messi... même s'il y a d'autres bons joueurs comme Iniesta ou Xavi". Sinon ? Ramos est raccord avec Cristiano : "C'est un match qui vaut trois points comme les autres, mais il est très spécial et je crois que cette année, nous le gagnerons. Nous avons une équipe rajeunie, qui a de grands objectifs, et envie de frapper un grand coup sur la table." En gagnant au Camp Nou, le Real aurait quatre points d'avance sur le Barça. On n'aurait pas fini d'en entendre parler...

LA PETITE ANECDOTE : Il y a clasico et clasico. Avant Barcelone - Real lundi 29, il y avait Barcelone - Ciudad Real mercredi en... handball. Le service marketing du Barça multisports a eu une idée originale pour remplir la salle : offrir une bière à chaque supporter "culé" qui aurait décidé de venir encourager le club, à condition que le Barça gagne finalement. C'est qu'il faut être imaginatif quand on se fait soi-même une telle concurrence. Pour la petite histoire, Barcelone l'a emporté 27-24 et ce n'est pas rien : Ciudad Real n’avait plus perdu depuis septembre 2008, soit 67 victoires consécutives. L'histoire ne dit pas si les supporters barcelonais se sont resservis.
Revenir en haut Aller en bas
Gio

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Liga 2011   Ven 26 Nov 2010, 10:55

L'arrivée de José Mourinho à la tête du Real Madrid l'été dernier offre une nouvelle dimension au Clasico cette saison. Outre une rencontre capitale pour le titre et le duel Cristiano Ronaldo-Messi, Barça-Real sera aussi l'affrontement de deux entraîneurs avec une philosophie de jeu différente. Deux hommes avec des caractères diamétralement opposés ou presque. Difficile d'apprécier l'un sans détester l'autre. Pour rendre compte de la popularité de Mourinho et Guardiola, la société Vipnet360, spécialisée dans le marketing on-line, s'est "amusée" à mesurer la présence des deux hommes sur le web et les réseaux sociaux depuis une semaine (du 17 au 24 novembre).

Faut-il vraiment s'en étonner, l'homme dont on parle le plus sur le web et les réseaux sociaux, c'est José Mourinho. Le Portugais accapare 70% des contenus générés au total par les deux hommes. C'est notamment visible sur Twitter (92,8% des tweets, environ 387 par heure concernent Mourinho contre 7,2% à Guardiola), sur Youtube (65 nouvelles vidéos sur Mourinho dans la semaine contre 12), sur les blogs et les forums (60% des messages pour Mourinho). L'explication? On parle plus souvent en mal du Portugais que du Catalan. Pour Guardiola, 92% des contenus évoqués sont positifs contre seulement 72% à Mourinho. C'est bien connu, on prend plus facilement sa plume (enfin son clavier) pour se plaindre ou dire du mal que l'inverse.

Mourinho, intelligent mais arrogant

José Mourinho agace autant qu'il suscite l'admiration. C'est moins le cas pour l'entraîneur du Barça, à l'image plus lisse. Cette constatation a été également faite par une autre société de marketing on-line, Wunderman. Sur les deux derniers mois, elle a analysé environ 5 000 conversations d'internautes sur le football. Les mots qui reviennent le plus souvent au sujet du Portugais sont "intelligence, arrogance, omnipotence et agressivité". Des avis plutôt négatifs qui viennent confirmer ce que Vipnet360 a comptabilisé sur Facebook où Mourinho compte un peu plus de 70 000 détracteurs contre à peine plus de 4000 à Guardiola. L'entraîneur catalan compte pourtant un peu plus de "fans" seulement (1 133 564 contre 1 087 110). Et vous, vous êtes plutôt Mourinho ou Guardiola?
Revenir en haut Aller en bas
Cobra

avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Liga 2011   Sam 27 Nov 2010, 01:58

Le Barça et le Real vont ouvrir un énième chapitre de leur histoire de haine éternelle. Mais ce qui est paradoxal, c’est qu’avant l’un des matches les plus excitants de ces derniers temps, tout le monde, les journalistes, les supporters, les "beautiful people" et les autres, parlent de tout sauf du principal : le jeu.

Ce Barça-Real ressemble plus, aujourd’hui, à un grand carnaval qu’à une belle fête du football. Mourinho a déjà commencé la guerre des mots. Piqué n’est pas le plus bel exemple du soi-disant fair play catalan et lui aussi a pris la mauvaise habitude de lancer des piques. Cristiano est plus arrogant que jamais. Florentino brille par son silence et ça veut dire beaucoup. Sandro Rosell fait mine d’élever les débats en assurant que les "culés" recevront le leader avec éducation. Vous l’avez compris, c’est le cirque et le protagoniste de ce match, le ballon, n’est pas au centre de ces débats. C’est lamentable. Dans un de ses bons jours, Maradona avait prophétisé : "Dans le football, ce qui m’importe, c’est le ballon, parce que tout le reste, tout ce qui entoure football, franchement, ça fatigue."

Si nous revenions au jeu? Là, tout de suite. Le Barça et le Real, deux des superpuissances du football européen, vont se livrer à une guerre nucléaire pendant ces 90 minutes et le seul langage qui comptera sera celui que du ballon. Le Barça ne propose pas le même jeu que le Real, et pourtant les deux clubs ont un point commun : la vitesse.
Le Real, lorsqu’il est bloqué au milieu, c’est pour mieux s’envoler sur les ailes. Cristiano Ronaldo – un grand qui a besoin d’un grand match-, Di Maria – une arme de destruction massive - et Higuain – un élément déstabilisateur - sont des sprinters nés, et des armes létales lorsqu’ils contre-attaquent. Mais attention, le Barça a lui aussi des ailes électriques. Avec Messi- le supersonique-, Villa –l’autre bolide-, et Pedrito – et ses coups de poignards imprévisibles - représentent tous les trois une menace constante.

Le seul qui ne se fatigue pas et qui n’arrête jamais de courir, c’est bien le ballon. Lorsqu’il est dans les pieds, il impulse le mouvement, et lorsqu’il roule, il impulse la vitesse. A ce petit jeu là, le Barça n’a pas d’équivalent, et aucune équipe ne va aussi vite à l’heure d’associer le cerveau et le cuir. Xavi est capable de faire entrer un ballon par le goulot dans une bouteille de Don Perignon. Iniesta est symétrique, subtil, il cherche et il trouve toujours. Et Busquets est un ordinateur, il a une mémoire prodigieuse et sait donner dans le bon timing et au millimètre près le ballon.

Mourinho, un docteur es psychologie aux méthodes rigoureuses, tacticien hors pair va tout faire pour que le Barça déjoue. Il a deux alternatives : la première, combattre le jeu par le jeu et la vitesse par la vitesse. La seconde, construire un champ de mines pour ralentir le jeu du Barça. S’il choisit la première alternative, tout partira de Xabi Alonso et Mesut Ozil aura le rôle du passeur-exécuteur. L’autre option se résumerait donc à refuser de dialoguer avec le ballon et de tout faire pour étouffer le Barça et la rapidité d’exécution des "locos bajitos" (des petits fous) azulgrana. Xabi Alonso sera alors le catalyseur, Khedira le stoppeur du milieu de terrain et Lass, le guerrier en charge de s’occuper du cas Xavi. Leur mission, couper les transmissions et empêcher la machine catalane de se mettre en route. Celui qui gagnera ce clasico, c’est celui qui saura le mieux utiliser ses sprinters. Avec et sans ballon. Le reste, le superflu, tout ce qui nous éloigne du football, franchement, ça fatigue.
Revenir en haut Aller en bas
Cook

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Liga 2011   Dim 28 Nov 2010, 03:27

F.C Barcelone vs Réal de Madrid

Vos pronos ?

Pour moi victoire du Réal étonnante, 3-1
Revenir en haut Aller en bas
Leow
Admin
avatar

Messages : 1325
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 23
Localisation : Maroc

MessageSujet: Re: Liga 2011   Lun 29 Nov 2010, 15:14

Le FC Barcelone, aussi brillant que possible, n'a laissé aucune chance
au Real Madrid dans le Clasico tant attendu (5-0). Les Madrilènes, qui
étaient déjà menés 2-0 à la 20e minute, en ont totalement perdu leurs
nerfs. Ils abandonnent la première place au Barça, qui prend deux
points d'avance

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://crazy-foot-manager.forumactif.com
Leow
Admin
avatar

Messages : 1325
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 23
Localisation : Maroc

MessageSujet: Re: Liga 2011   Lun 29 Nov 2010, 15:19

Première réaction de Mourinho après la victoire du Barça contre le Real (5-0) : "C'est une défaite facile à digérer parce qu'il n'y avait aucune chance de gagner, c'est pire quand vous avez la chance de gagner."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://crazy-foot-manager.forumactif.com
Zak'29

avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Liga 2011   Lun 29 Nov 2010, 15:26

Hahaha
5-0

Ils les ont éclaté !!
Revenir en haut Aller en bas
Cobra

avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Liga 2011   Mar 30 Nov 2010, 04:39

Le Barça a gagné et, chose incroyable, il l'a fait sans que Lionel Messi inscrive un but. Altruiste, l'Argentin a surtout beaucoup joué pour ses coéquipiers et distribué deux passes décisives contre le Real Madrid (5-0).

Avec sa démonstration, lundi face au Real (5-0), le Barça a repris la main après un début de saison resté dans l'ombre de son rival. Une telle démonstration collective, le Camp Nou n'en avait pas vu depuis le printemps dernier et un succès contre Arsenal en quart de finale retour de Ligue des champions (4-1). Pour un club qui aligne les victoires comme les autres encaissent les buts, c'était presque étonnant. Dans le sillage d'un Lionel Messi véritable moteur à lui tout seul (25 buts en 16 matches toutes compétitions confondues), les Catalans attendaient simplement le bon moment pour donner le leçon.

Face au Real, ce n'est pas seulement l'Argentin qui avait les clés. En avril dernier, l'Argentin avait tiré la couverture à lui avec quatre buts contre les Gunners. Lundi soir, il a été davantage chef d'orchestre de cet ensemble harmonieux plus que soliste. Pas un seul des cinq buts n'a été marqué par le Ballon d'Or. Plus que jamais, c'est la force du collectif mis en place par Guardiola qui a fonctionné à merveille, presque comme jamais. Avec huit joueurs formés au Barça dans son onze de départ au coup d'envoi, le coach azulgrana n'avait rien changé à sa stratégie. Il a eu raison.

Deux passes décisives quand même

C'est d'abord Iniesta et Xavi qui se sont mis en évidence. Le premier à la passe, le second à la conclusion. A l'issue d'une entame de match parfaite, le buteur de Johannesburg a offert sur un caviar l'ouverture du score à son fidèle équipier (10e). En première période, Messi s'est fait plutôt discret. Il n'était pas impliqué non plus sur le deuxième but, marqué par Pedro sur un gros travail de David Villa (18e). Pour une fois, le récital, il l'a regardé de loin.

Car sur les troisième et quatrième buts en revanche, après la pause, Léo a retrouvé la lumière. Double passeur décisif pour David Villa (55e et 58e), il a quand même laissé son empreinte sur une rencontre qui restera dans les annales de la Liga et du football mondial. Barcelone est au top même si Messi ne s'occupe pas de tout. Autour de lui, ses copains Pedro (et sa percussion), Iniesta (et sa vista), Xavi (et son sens du jeu), ainsi que David Villa (et son réalisme) brillent des mêmes feux. Le génie, c'est aussi (surtout ?) de savoir à ce point s'insérer dans une équipe.
Revenir en haut Aller en bas
Cobra

avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Liga 2011   Mar 30 Nov 2010, 04:40

Josep Guardiola était enchanté après l'humiliation infligée par Barcelone au Real Madrid (5-0) lundi soir. L'entraineur catalan estime que son équipe a joué "à un niveau très élevé".

"Nous avons joué à un niveau très élevé et nous avons remporté une grande victoire. Aujourd'hui (le Barça) a été le meilleur mais nous n'avons que deux points d'avance et le Real Madrid est toujours une équipe impressionnante. Nous ne jouons pas pour envoyer des avertissements. Nous jouons pour bien jouer et essayer de gagner tous les matches", a déclaré Guardiola, avant de rendre hommage à Lionel Messi : "(Messi) est tout simplement le meilleur", a affirmé Pep concernant le génie argentin du Barça.
Revenir en haut Aller en bas
Gio

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Liga 2011   Mar 30 Nov 2010, 04:43

Les médias s'en sont donnés à coeur joie au lendemain de la victoire écrasante du FC Barcelone sur le Real Madrid (5-0), à l'image d'El Pais qui encense le collectif blaugrana. La presse espagnole n'épargne pas les Madrilènes et José Mourinho en prend pour son grade.

CLAQUE, GIFLE, SOUFFLET : C'est selon le degré de familiarité que les publications espagnoles entretiennent avec leurs lecteurs, mais la titraille de ce mardi est unanime : les cinq buts encaissés par le Real Madrid à Barcelone symbolisent parfaitement le camouflet infligé à l'honneur des Merengues. "Bofeton"(soufflet) titre Marca, "Manita" pour El Mundo, Manotazo (gifle) pour As. On remarque aussi une déclinaison sur le thème de "l'humiliation" (Vanguardia) et un jeu de mots osé par Olé : "Una manita en el culé". "Culé" étant le nom des supporters de Barcelone. Plus élégant, on note aussi l'image de la danse "El baile" pour décrire la rumba catalane subie par les Madriènes (Deportes, El Mundo). Enfin, l'autre terme qui revient le plus souvent est celui de la "Leçon donnée à Mourinho".

MOURINHO NUANCE DANS AS : José Mourinho a tenu à nuancer le constat d'après "clàsico" : "Ce n'est pas une humiliation, c'est une déroute." Comment explique-t-il la différence entre son équipe et le Barcelone ? "Le Barça est un produit fini, et à Madrid, il nous manque encore pas mal de chose pour en être un." Pour se consoler, le technicien portugais rappelle son expérience de la saison passée : "L'année passée, j'avais connue une déroute ici avec l'Inter mais nous étions revenus et nous avons atteint la finale de la Ligue des champions."

LE BARÇA PARLE FOOTBALL : José Sàmano, éditorialiste pour El Pais, a signé une tribune limpide lundi soir : "Quand le football gagne", à laquelle le titre du quotidien espagnol pour résumer le match faisait écho : "Le Barça parle football". Sàmano y désintègre la rhétorique de José Mourinho en y opposant la réalité du terrain : "Une fois de plus, le football a gagné", résume-t-il en évoquant la défaite de la "publicité" et du "verbiage" de Mourinho. "Le Barça a survécu à chacun de ses techniciens", prolonge-t-il ensuite, précisant que l'intelligence de Pep Guardiola est de mettre ses joueurs en avant "convaincu qu'il n'est rien sans eux". Et de conclure sur l'attitude de Messi, "qui se met au service de Villa. Rien à voir avec Cristiano, une nouvelle fois invisible au Camp Nou."

L'ITALIE TAILLE MOURINHO. En Italie, la presse se délecterait presque du calvaire vécu par Mourinho au Camp Nou. Les journalistes transalpins n'ont pas oublié les relations tumultueuses qu'ils entretenaient avec le technicien portugais du temps où il officiait sur le banc de l'Inter Milan. "Le Barça divin, Mourinho humilié", titre ainsi le site internet de La Gazzetta dello Sport. "Le Barça donne la leçon à Mourinho" pour le Corriere dello Sport, qui insiste sur "le concert de moqueries" des supporters du club catalan à l'encontre de l'entraineur madrilène, dont le tour d'honneur un brin provocateur l'an passé, après la qualification de l'Inter face au Barça en demi-finale de la Ligue des Champions, n'avait pas été oublié par le public du Camp Nou.

"MESSI ENSORCELANT" POUR L'ANGLETERRE. Mourinho a été davantage épargné en Angleterre, où les médias soulignent plutôt la domination de Lionel Messi sur Cristiano Ronaldo dans le duel entre les stars des deux équipes. "La bataille entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo pour le titre de meilleur joueur du monde a été un non-match", affirme le site internet du Sun. "Messi brille pendant que le Barça écrase le Real", titre pour sa part le site de la BBC avant d'ajouter : "La performance ensorcelante de Lionel Messi a coûté au Real Madrid sa première défaite de la saison et expédié Barcelone en tête de la Liga". Le Guardian en met quand même une petite couche pour Mourinho, évoquant "la plus lourde défaite de la carrière" du technicien portugais.


Revenir en haut Aller en bas
Pierre

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 30/10/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Liga 2011   Mar 30 Nov 2010, 11:20

Selon Marca, le Real Madrid commencerait à étudier des pistes pour se renforcer en attaque lors du mercato d'hiver. Higuain serait en effet plus gravement touché que prévu. Le quotidien en ligne évoque une lombalgie qui pourrait nécessiter une opération chirurgicale.

Deux noms sont avancés par Marca: Hugo Almeida (Werder Brême) et Emmanuel Adebayor (Manchester City). Le premier a marqué 12 buts cette saison, il possède le même agent que José Mourinho qui l'a déjà entraîné à Porto. Le second est en manque de temps de jeu à Manchester City. Une mauvaise nouvelle pour Karim Benzema même si Mourinho n'a jamais caché que les présences du Français et d'Higuain ne suffisaient pas en cas de blessure.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 30/10/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Liga 2011   Mar 30 Nov 2010, 11:21

L'UEFA a sanctionné José Mourinho d'un match de suspension ferme et d'un autre en sursis pour avoir ordonné à ses joueurs de prendre délibéremment des cartons, lors de la victoire à Amsterdam (0-4). Le Portugais a également écopé de 40 000 euros d'amende.

Quant aux joueurs, Xabi Alonso et Sergio Ramos, ils écopent d'un match ferme et de 20 000 euros d'amende. Dudek (5000 euros) et Casillas (10 000 euros) qui avaient transmis les messages sont également sanctionnés. Le Real Madrid a écopé de son côté de 120 000 euros d'amende.
Revenir en haut Aller en bas
Leow
Admin
avatar

Messages : 1325
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 23
Localisation : Maroc

MessageSujet: Re: Liga 2011   Mar 30 Nov 2010, 13:31


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://crazy-foot-manager.forumactif.com
Zak'29

avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Liga 2011   Mer 01 Déc 2010, 08:07

Le défenseur du Real Madrid Sergio Ramos, exclu lundi à Barcelone lors du "Clasico" (5-0) après une très grosse faute sur Lionel Messi, a assuré mercredi qu'il n'avait pas taclé "pour faire mal" à l'attaquant argentin du Barça.

"Depuis que j'ai commencé ma carrière, aucun footballeur ne peut dire qu'il a été blessé par Sergio Ramos", a déclaré le champion du monde espagnol lors d'une conférence de presse à Madrid. "Je n'ai pas bien calculé sur le coup et je reconnais m'être trompé mais je n'y vais pas du tout pour faire mal à Leo Messi", a ajouté le défenseur madrilène, exclu dans les arrêts de jeu après une brutale intervention sur Messi alors que le ballon était déjà loin.

Sergio Ramos a ajouté s'être excusé au téléphone auprès des joueurs du Barça Carles Puyol et Xavi, deux de ses partenaires en sélection, pour les avoir repoussés de la main après son exclusion au Camp Nou. "Je demande pardon à tous ceux qui se sont fait une fausse image (de moi) lundi, surtout aux enfants", a-t-il encore déclaré.
Revenir en haut Aller en bas
Zak'29

avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Liga 2011   Mer 01 Déc 2010, 08:09

L'international allemand du Real Madrid Mesut Özil a présenté dans la presse allemande mercredi la défaite contre le FC Barcelone (5-0) lundi lors de la 13e journée du Championnat d'Espagne comme "la pire de (sa) carrière".

"C'est la pire défaite de ma carrière. Je n'avais jamais perdu un match aussi important sur un tel score (...) Cette défaite fait vraiment mal", a déclaré Özil au quotidien Bild. "On a concédé les deux premiers buts trop rapidement et on ne s'en est jamais remis", a tenté d'explique le milieu de terrain arrivé en août du Werder Brême.

Özil, 22 ans, a assuré qu'il avait accepté sans problème la décision de son entraîneur Jose Mourinho de le remplacer après la première période. "C'est OK pour moi, il fallait essayer de faire quelque chose, j'ai une entière confiance dans notre entraîneur", a-t-il insisté.

Couvert de louanges depuis son arrivée en Espagne, Özil a été descendu en flammes par la presse espagnole qui l'a présenté comme l'un des responsables de cette retentissante débâcle.
Revenir en haut Aller en bas
Zak'29

avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Liga 2011   Mer 01 Déc 2010, 08:09

L'attaquant portugais du Real Madrid Cristiano Ronaldo, qui ne s'est pas entraîné mercredi matin, souffre d'une "forte contusion à la cheville droite".

Ronaldo, meilleur buteur du Championnat d'Espagne (14 buts), va se soumettre à un "traitement médical et de physiothérapie" et les médecins referont un point sur l'état de sa cheville dans "24-48 heures", a indiqué le Real dans un bulletin médical. Cristiano Ronaldo avait disputé toute la rencontre à Barcelone lundi soir lors du "Clasico" de la Liga (défaite 5-0). L'international portugais pourrait déclarer forfait pour le prochain match du Real en Championnat, contre Valence samedi.
Revenir en haut Aller en bas
Bou

avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 01/09/2010

MessageSujet: Re: Liga 2011   Jeu 02 Déc 2010, 11:46

Karim Benzema pourrait devenir l'attaquant de pointe titulaire au Real Madrid en cas d'absence de Gonzalo Higuain, touché au dos. Le buteur argentin attend de savoir s'il devra subir une opération qui le tiendrait éloigné des terrains durant deux mois et demi à trois mois.

Karim Benzema sera bientôt fixé. Ou plutôt Gonzalo Higuain. L'attaquant du Real Madrid a manqué le Clasico lundi en raison d'une lombalgie aigüe selon son club. Depuis, les nouvelles n'ont pas été rassurantes pour l'Argentin, qui pourrait souffrir d'une hernie discale. Il va consulter très rapidement un autre spécialiste pour en savoir plus. "El Pipita" peut s'attendre à deux cas de figure. Si le diagnostic indique qu'il peut éviter une opération, il continuera à subir des traitements pour atténuer la douleur et conservera sa place. S'il doit se faire opérer, Higuain sera en revanche éloigné des terrains pour une période estimée entre deux mois et demi et trois mois.

Habituelle doublure de l'international argentin, Karim Benzema se retrouverait dans la peau d'un titulaire dans ce cas de figure, car le Real Madrid ne dispose pas d'autres attaquants de pointe dans son effectif. L'ancien Lyonnais n'a été aligné dans le onze de départ qu'à deux reprises cette saison en championnat. La dernière fois, c'était lundi, lors de la déroute madrilène à Barcelone (5-0). A la pointe d'une équipe incapable de sortir le cuir, le Français n'a pas réussi son match et n'a eu que très peu de ballons à négocier. Sa seule opportunité intéressante, l'international tricolore l'a eue au coeur de la première période. Sur un coup franc rapidement joué, il a manqué son centre-tir de l'angle de la surface. A part ça, Benzema a surtout joué très loin du but, subissant comme toute son équipe la domination totale du Barça.

Un attaquant recruté cet hiver ?

Sa prestation anonyme ressemble à un leurre. Depuis un mois, Karim Benzema réussit plutôt de bonnes choses malgré un temps de jeu très réduit sous le maillot madrilène. Ses entrées en fin de match face à Hercules (1-3) et Gijon (0-1) ont même été décisives, et le buteur de l'équipe de France a célébré sa titularisation face à l'Ajax Amsterdam (4-0) mardi dernier en Ligue des Champions par un joli but pour ouvrir le score. Avec les Bleus, où il est un titulaire indiscutable, il a aussi inscrit trois buts en cinq matches cette saison, dont une réalisation lors de la sortie victorieuse des Tricolores en Angleterre (1-2) le 17 novembre. Si le joueur formé à l'OL n'a pas su profiter des récurrentes blessures de Higuain pour s'installer dans l'équipe-type du Real, il a rarement été dans d'aussi bonnes dispositions qu'actuellement depuis qu'il a rejoint la Maison Blanche à l'été 2009.

Cette fois-ci sera-t-elle la bonne ? Rien n'est moins sûr pour Benzema, qui doit déjà attendre un diagnostic définitif concernant Higuain pour savoir de quoi son avenir sera fait à court terme. Et la perspective d'une opération pour l'Argentin ne serait pas automatiquement une bonne nouvelle pour le Français à l'approche du mercato d'hiver. José Mourinho avait déjà milité pour l'arrivée d'un troisième attaquant axial dans son effectif l'été dernier. Si l'entraineur du Real devait se passer de Higuain pour plusieurs mois, il reviendrait certainement à la charge auprès de ses dirigeants. Selon Marca, Hugo Almeida (Werder) et Emmanuel Adebayor (Man City) seraient déjà pistés. Le technicien portugais a quand même dit à plusieurs reprises qu'il comptait sur l'avant-centre des Bleus, auteur de trois buts toutes compétitions confondues cette saison. Benzema aura probablement sa chance si Higuain se retrouve sur le flanc. Peut-être dès samedi, pour un match face à Valence où le Real sera attendu au tournant. Ce serait le moment idéal pour la saisir.
Revenir en haut Aller en bas
Cobra

avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Liga 2011   Sam 04 Déc 2010, 06:55

Le match de la 14e journée entre Osasuna et Barcelone, prévu à 20h, a été reporté à dimanche 17h. En raison de la grève des contrôleurs aériens, les joueurs catalans n'ont pu se déplacer en avion ce matin. D’autres rencontres sont susceptibles d’être décalées mais pas celle du Real face à Valence.

Le ciel espagnol est perturbé depuis ce matin et ce n’est pas en rapport avec les chutes de neiges. C’est une grève sans préavis des contrôleurs aériens qui ralentit voire empêche tout trafic malgré la décision du gouvernement de confier le contrôle à l'armée. Le FC Barcelone, qui avait décidé de faire le voyage à Pampelune seulement ce matin pour affronter Osasuna à 20h, s’est donc retrouvé pris au piège. Les Catalans ont attendu, en vain, une partie de la matinée au Camp Nou, situé à 20 minutes de l’aéroport dans l’espoir d’obtenir un avion. Mais aucun n'était prévu avant 19h. Pep Guardiola s’est donc débrouillé auprès de la Fédération pour reporter la rencontre à dimanche et il a obtenu gain de cause.

L’entraîneur des Blaugrana ne souhaitait pas faire le voyage à Pamepelune autrement qu’en avion. En Catalogne, on reste en effet persuadé que la défaite en demi-finale de Ligue des champions en avril est due au voyage en car jusqu'à Milan, volcan islandais oblige. Pas question de faire en car les 440 kilomètres (5 heures environ) qui séparent Barcelone de Pampelune, certes réalisable pour arriver à temps mais potentiellement gênant pour les joueurs. Finalement, les Barcelonais joueront dimanche et prendront un train cet après midi à 17h puis le bus pour rejoindre la ville de Navarre. Mais l’affaire ne devrait pas en rester là car on évoque désormais un possible boycott d’Osasuna qui ne souhaite pas céder à ce "chantage".

Real-Madrid Valence se jouera

D’autres équipes vont s’offrir de vrais périples pour disputer cette 14e journée comme le FC Séville qui prendra le train puis le bus dès aujourd’hui pour rallier Villarreal dimanche ou encore le Sporting Gijon qui va parcourir en bus 861 kilomètres pour rendre visite à l'Espanyol, à Barcelone. Majorque n’est de son côté pas sûr de pouvoir jouer à Getafe dimanche. Les joueurs sont coincés sur leur île et l’entraîneur Michael Laudrup, dans un aéroport de Norvège, après avoir assisté aux funérailles d’un proche.

Aucun problème en revanche pour Valence, en viste chez le Real Madrid, et l'Atletico, qui devait jouer sur la pelouse de Levante. Les deux clubs avaient fait le voyage en bus dès vendredi. Les Valencians sont arrivés vers 20H30 hier à leur hôtel, dans la banlieue de la capitale espagnole. La délégation de l'Atletico est elle arrivée après minuit à son hôtel à Valence après un "long voyage", qui a commencé à 17H45.
Revenir en haut Aller en bas
Cobra

avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Liga 2011   Sam 04 Déc 2010, 07:15

Lors de la 14e journée de la Liga, Le Real Madrid tentera samedi face à Valence, coriace adversaire toujours en course pour une place en C1, d'oublier la gifle (5-0) que lui a infligé lundi Barcelone, qui se rend à Pampelune.

Comment se remettre d'un tel camouflet ? "Nous devons continuer à travailler avec humilité. Aujourd'hui nous sommes plus soudés que jamais, pour nous relancer", s'est contenté de répondre le défenseur Sergio Ramos après la déroute en Catalogne, où les Madrilènes ont perdu non seulement le match et mais aussi leur place de leader. Pour la réception des Valencians, qui restent sur trois matches sans défaite en Liga, la principale arme offensive des Merengue, Cristiano Ronaldo, sera d'attaque. "Il s'est bien entraîné et il jouera contre Valence", a affirmé vendredi son entraîneur Jose Mourinho, au sujet du meilleur buteur de la Liga (14 buts), qui souffrait de la cheville droite. Pendant ce temps, le Barça ira au Pays Basque affronter à Pampelune l'Osasuna, qui n'a jamais perdu encore cette saison dans son stade Reyno (4 victoires et 2 nuls). Mais que pourront bien opposer les Basques à l'armada de Pep Guardiola ?

Villareal, 3e dans l'ombre des deux grands, recevra dimanche le FC Séville. Les joueurs de Juan Carlos Garrido sont eux aussi quasi-imprenables dans leur stade El Madrigal, où ils n'ont cette saison concédé qu'un nul (contre Valence) et encaissé seulement deux buts, en six matches. Les Sévillans viennent, eux, de subir deux défaites de suite à domicile en championnat. En perte de vitesse, ils ont rétrogradé à la 8e place du classement, même s'ils ont déjà gagné trois fois à l'extérieur en Liga cette saison et n'ont pas abandonné toute ambition d'accrocher l'Europe.

Le pays Basque n'attend que ça

Mais, l'Europe, justement, ne leur a pas souri jeudi soir avec la défaite subie au Parc des Princes face au PSG (4-2) en Europa League. Séville jouera sa qualification pour les 16e de finale d'Europa League contre le Borussia Dortmund lors de la prochaine journée mi-décembre... L'autre club de Barcelone, l'Espanyol, qui a conservé sa 4e place après sa victoire à Madrid contre l'Atletico dimanche dernier dans le "clasico bis", recevra dimanche sans trop de crainte le Sporting Gijon, 17e à égalité avec Malaga, le dernier relégable.

Une autre rencontre va enflammer le Pays Basque: le derby à San Sebastian entre la Real Sociedad et l'Athletic Bilbao. Les deux clubs voisins se serrent de très près au classement, où ils occupent respectivement les neuvième et dixième places avec le même nombre de points (19).
Revenir en haut Aller en bas
Zak'29

avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Liga 2011   Sam 04 Déc 2010, 09:00

La Fédération espagnole a fait marche arrière. Osasuna-Barcelone se disputera bien à 20h ce soir malgré la grève des transports aériens et la volonté de Guardiola de jouer dimanche. Les Catalans sont à l'heure qu'il est en chemin mais ils risquent fort de ne pas arriver à l'heure au coup d'envoi...

C'est un véritable sketch que sont en train de jouer le FC Barcelone, la Fédération espagnole et la Ligue. Ce matin, la grève surprise des contrôleurs aériens dans le pays avait empêché les Catalans de voyager en direction de Pampelune pour leur match de la 14e journée ce soir. Pepe Guardiola, qui ne souhaitait pas faire le déplacement (440 kilomètres) en train ou en bus dans la journée (mauvais souvenirs de Ligue des champions), fît alors pression sur la Fédération espagnole pour reporter la rencontre à dimanche 17h. Une demande acceptée dans un premier temps pour permettre aux Catalans de rallier la Navarre tranquillement.

Mais face au tollé du club d'Osasuna, et même d'autres clubs, devant ce favoritisme, la Fédération a reculé, expliquant qu'elle n'avait pas le pouvoir de décider du report de cette rencontre et appelant la Ligue à prendre une décision. Sans attendre celle-ci, le FC Barcelone a donc pris la direction de... Saragosse en train. Il faudra ensuite rallier Pampelune et le stade par autocar. Mais le leader du championnat n'est pas certain d'arriver à temps pour le coup d'envoi (20h). C'est une véritable course contre la montre qui s'engage. Mais même s'ils arrivent à temps, dans quel état seront les Catalans?
Revenir en haut Aller en bas
Leow
Admin
avatar

Messages : 1325
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 23
Localisation : Maroc

MessageSujet: Re: Liga 2011   Dim 05 Déc 2010, 01:45

Après le traumatisme du Clasico, le Real Madrid a réagi en s'imposant devant Valence (2-0) grâce à un doublé de Ronaldo samedi, lors de la 14e journée de Liga. Barcelone, malgré une arrivée tardive due à la grève des contrôleurs aériens, a dominé Osasuna (0-3) avec un doublé de Messi.

REAL MADRID - VALENCE : 2-0
Buts : Cristiano Ronaldo (73e et 87e)

Les Madrilènes reprennent leur marche en avant. Mis à terre par leur grand rival barcelonais en début de semaine, les hommes de José Mourinho ont su réagir sur leur pelouse face à Valence, autre ténor du championnat espagnol (2-0). Les traces de la sévère punition catalane étaient pourtant encore présentes dans les esprits des Merengue mais aussi sur la pelouse de Bernabeu avec une défense remaniée en raison des suspensions de Sergio Ramos et de Carvalho et un secteur offensif inédit. Privé d'Higuain blessé, Mourinho a décidé de laisser Benzema sur le banc, peut-être pour préserver son dernier attaquant valide, peut-être aussi pour montrer à ses dirigeants qu'il avait besoin d'un renfort en attaque. Si Mata a alerté Casillas pour la première occasion de la rencontre (12e), les Madrilènes et leur milieu renforcé ont ensuite pris le contrôle des opérations.

Face à des visiteurs regroupés en nombre devant leur surface, les locaux ont manqué de présence dans la zone de vérité et connu certaines difficultés pour inquiéter Guaita, le portier adverse impeccable dans son duel face à Khedira (35e), réactif sur le coup franc de Cristiano Ronaldo (40e) puis chanceux en toute fin de première période sur une reprise du talon du Portugais venue s'échouer sur son poteau droit. Plus décidés après la pause, les Madrilènes ont pourtant encore buté sur l'excellent gardien par l'intermédiaire de Cristiano Ronaldo puis de Di Maria (48e et 49e). Mourinho s'est alors décidé à faire confiance à Benzema qui s'est vite mis en valeur mais sans davantage de réussite (58e). En supériorité numérique après l'expulsion d'Albelda pour une main volontaire (65e), le Real Madrid a dès lors pu utiliser efficacement sa vitesse. Cristiano Ronaldo a ouvert le score d'une frappe croisée à gauche de la surface de Guaita (73e) et signé un doublé en tirant de l'autre côté (87e). Le Ballon d'Or 2008 reste en tête du classement des buteurs de Liga avec déjà seize réalisations et permet à son équipe de rebondir pour rester dans la roue du Barça.

OSASUNA - FC BARCELONE : 0-3
Buts : Pedro (26e), Messi (65e, 84e sp)

La machine Barça poursuit sur sa lancée. Cinq jours après sa superbe victoire sur le Real Madrid (5-0), le club catalan a signé son huitième succès consécutif en Liga en s'imposant sur la pelouse d'Osasuna, sur le score sans appel de 0-3. Une rencontre que les champions en titre ont préparé dans des conditions très particulières. La grève surprise des contrôleurs aériens ce samedi a contraint les Blaugrana à se déplacer en train puis en bus pour rallier le stade de Pampelune. Reporté dans un premier temps à dimanche à la demande de Pep Guardiola, ce match a finalement été maintenu, sous la pression d'Osasuna et de la Fédération espagnole. Le coup d'envoi a été donné avec 45 minutes de retard par rapport à la programmation initiale, la délégation barcelonaise arrivant à destination à seulement19h50.

Logiquement, le Barça a vécu un début de match difficile en faisant preuve d'un inhabituel déchet technique, avant de monter en puissance au fil des minutes. Sur la première grosse opportunité en faveur des Blaugrana, Pedro est parvenu à libérer son équipe peu avant la demi-heure de jeu (1-0, 26e). Une action qui marque le début du show Lionel Messi. Passeur décisif sur l'ouverture du score, l'Argentin a réalisé une seconde période de folie, face à une défense médusée et dépassée. Tout en régalant les spectateurs et téléspectateurs de ses arabesques, le dernier Ballon d'Or a rajouté deux buts à son compteur. Le premier en trompant Ricardo de près (2-0, 65e) avant de transformer un penalty qu'il a lui même provoqué en fin de match (3-0, 84e). Les trois points en poche, Barcelone est assuré de conserver la tête de la Liga à l'issue de cette 14e journée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://crazy-foot-manager.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Liga 2011   

Revenir en haut Aller en bas
 
Liga 2011
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» [28,29,30 octobre 2011] Championnat d'Europe a Dublin
» Myrlande à la présidentielle de 2011
» Preval di Ministah bay talonl avant 2011
» Transferts pour 2011
» Kotei 2011 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy Football Manager  :: On parle de Foot :: Liga espagnole-
Sauter vers: