Crazy Football Manager


Vous avez toujours rêver de devenir coach d'une grande équipe de foot , c'est l'occasion pour vous de réaliser votre rêve sur ce forum !! Inscrivez vous et prenez votre équipe préférée , transformez là en la plus grande équipe du monde !
 
AccueilMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Equipe de France] Les bleus

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cobra

avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: [Equipe de France] Les bleus    Sam 20 Nov 2010, 09:34

Raymond Domenech "se reconstruit" en endossant le nouveau rôle de coach des moins de 11 ans de Boulogne-Billancourt (ACBB), a-t-il dit à la presse ce samedi.

L'ex-sélectionneur de l'équipe de France est apparu détendu et souriant devant la presse. "J'ai besoin de souffler, de me reconstruire. J'ai vécu six ans à un poste difficile. Une page a été tournée. j'ai envie de me faire plaisir. Ca fait longtemps que je n'ai pas pris autant de plaisir", a-t-il commenté, expliquant qu'à la différence des adultes, avec les enfants, "il n'y a pas cette exigence de résultats".
Revenir en haut Aller en bas
Bastian

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 04/09/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: [Equipe de France] Les bleus    Mar 23 Nov 2010, 08:21

Jérémy Menez impressionne à la Roma où il a marqué un superbe but ce week-end contre l'Udinese (2-0). Le Français ne se considère toutefois pas arriver et veut encore progresser pour retrouver les Bleus, l'un de ses objectifs majeurs.

"J'espère que Laurent Blanc l'a vu". Jérémy Menez ne s'en cache pas : il rêve de revenir en équipe de France. Après son but sublime contre l'Udinese (2-0) samedi, l'ancien Sochalien a clairement annoncé son ambition. Il a pris goût au Bleu en août contre la Norvège (0-1) puis face à la Biélorussie (0-1), ses deux premières capes avec le maillot tricolore. Mais depuis, il est resté sur sa faim. Et après avoir été absent des deux dernières listes de Laurent Blanc, le Romain veut tout faire pour revenir à Clairefontaine. "Je n'en souffre pas, mais représenter son pays, c'est toujours le mieux. Je suis bien dans mon club, c'est le plus important. Mais ce sont des choix durs à accepter, durs à comprendre, mais c'est comme ça. Je ne me prends pas la tête", avoue-t-il. Il a d'ailleurs son idée pour y arriver : "Je dois marquer plus", annonce-t-il avant de défier mardi en Ligue des Champions le Bayern Munich de Franck Ribéry, une rencontre que Laurent Blanc regardera sûrement avec attention.

Jérémy Menez est d’ailleurs conscient des différents progrès qu'il doit encore accomplir pour devenir un habitué des Bleus où la concurrence fait rage à son poste. S'il reconnaît devoir "s'améliorer" devant le but ("Lors du dernier match, j'ai frappé trois fois pour un but, si la prochaine fois je peux marquer un but sur trois tirs, je signe tout de suite"), il promet aussi de travailler à ceux qui lui reprochent sa nonchalance: "J'ai encore 23 ans, je ne suis pas un enfant mais je suis encore jeune. Je dois encore murir, je travaille sur cela". Et on peut compter sur Claudio Ranieri pour veiller au grain : "Il a fait de grands progrès depuis l'année passée. Mais il a encore une belle marge de progression", prévient Ranieri. De quoi mettre l'eau à la bouche à plus d'un supporter de la Louve.

Encensé par Ranieri et Totti

Débarqué en 2008 en Italie, Menez est devenu l'un des chouchous du public romain. Et cette saison, Ranieri compte clairement sur son numéro 94. Il l'aligne régulièrement au poste de milieu offensif et lui donne les clefs du jeu. Il ne tarit d'ailleurs pas d'éloge sur son jeune Tricolore. Samedi soir, il l'a comparé à un "diamant qui se polit au fur et à mesure" et estime qu'il est le meilleur jeune de la Serie A. "Javier Pastore (Palerme) est un grand joueur", tempère Menez. Pourtant, toute l'Italie s'accorde à saluer son talent et sa progression cette saison. "Menez est l'arme en plus", reconnait Francesco Totti dans le Corriere dello Sport. "Avec son jeu, il arrive à transmettre les plus belles sensations aux spectateurs. Vitesse, puissance et technique sont un mélange fondamental pour divertir les fans".

Si son jeu fait le bonheur des tifosi, Menez se montre surtout plus régulier depuis quelques semaines. Alors que s’est-il passé ? Plus "libre" derrière deux attaquants au poste de meneur de jeu où il peut "aller à droite, à gauche", il estime aussi avoir "trouvé l'équilibre", "se sentir plus paisible" et être "comme à la maison" à la Roma. "Le Mister (l'entraîneur Claudio Ranieri, ndlr) m'a parlé l'an dernier, depuis tout est clair, je sais sur quoi il m'attend, et je sais ce que je suis capable de faire. J'ai effectué beaucoup de travail défensif l'an dernier, ça m'a aidé. Il m'a aussi fait travailler physiquement, je devais beaucoup courir. Cette année je me sens mieux pour défendre et attaquer, grâce à ce travail." Le "diamant" de la Louve semble donc sur la bonne voie et annonce encore : "Il reste du travail, je ne suis pas encore à 100% de mes possibilités". Ca tombe bien : repartis de l'avant avec cinq victoires et un nul toutes compétitions confondues, les Giallorossi espèrent le voir confirmer face au Bayern pour conforter leur deuxième place du groupe E de la Ligue des Champions. Laurent Blanc aussi, sûrement.
Revenir en haut Aller en bas
Leow
Admin
avatar

Messages : 1325
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 23
Localisation : Maroc

MessageSujet: Re: [Equipe de France] Les bleus    Lun 06 Déc 2010, 15:44

Michel Platini livre ses quelques vérités sur le fiasco de l'équipe de France à la Coupe du monde 2010. Dans un entretien paru dans So Foot, il assume son soutien à Domenech tout en prenant ses distances avec Escalettes, il tacle les meneurs de Knysna et... refuse de chanter La Marseillaise...

Attention, Michel Platini parle de football français. Depuis qu'il est président de l'UEFA (2007), c'est un petit événement. Platoche se fait rare sur les affaires de la FFF et des Bleus. L'avantage, c'est que lorsqu'il accepte le principe d'un entretien sur le sujet, il arrive à quitter la réserve du diplomate travaillant en Suisse. Platini dit trois choses importantes, dans un entretien accordé, pour les colonnes de So Foot, à l'un de ses biographes et journaliste de confiance, Jean-Philippe Leclaire.

D'abord, il "assume" le maintien de Raymond Domenech, en juin 2008. Une fois de plus. Mais il tient à réécrire l'histoire vendue depuis par Jean-Pierre Escalettes, celle d'une décision inspirée par les plus grands techniciens, dont lui-même. "Je n'ai fait que suivre l'avis du président de la fédération, qui voulait le garder", dit Platini. La version d'Escalettes ? "Tu parles. Il m'a demandé de le soutenir dans son choix (...), et je lui ai répondu oui, d'autant plus facilement que c'était une bonne idée. Maintenant, j'ai dit à Escalettes : 'Si tu vires Raymond, je te suis aussi'." Platini persiste à épargner l'ex-sélectionneur. "Mourinho n'aurait pas fait mieux que Domenech. On n'a pas une bonne équipe, on n'a pas une grande génération. (...) La seule chose que je reproche à Raymond, c'est sa com' de merde. (...) Il a protégé ses joueurs qui, eux, l'ont lâché."

"C'est nul, c'est des cons"

Les joueurs, c'est sur ceux que Platini lâche, ensuite, sa petite bombe. "C'est nul, c'est des cons". Voilà ce que Platini a ressenti face au spectacle de la grève de Knysna. "L'image de l'équipe de France, ça ne se négocie pas. Moi j'aurais été beaucoup plus dur avec les joueurs qui ont fait grève, je les aurais suspendus à vie." Dans la question suivante, Platini précise qu'il aurait appliqué la guillotine aux "meneurs". Mais il ne donne pas de nom. "Je n'ai pas suivi les enquêtes, mais sur le principe, oui." La FFF a désigné comme tels Anelka, Evra, Ribéry et Toulalan.

Entre autres choses, enfin, l'ex-capitaine emblématique des Bleus met son grain de sel dans le débat sur La Marseillaise relancé par les déclarations tapageuses de Nicolas Anelka : "Aujourd'hui, paraît-il, si tu ne chantes pas la Marseillaise, c'est que tu n'aimes pas la France. Moi la Marseillaise, je ne l'ai jamais chantée, et pourtant j'aime la France. (...) C'est un hymne guerrier qui n'a rien à voir avec le jeu, la joie du football. Les onze en face de nous, sur le terrain, ils ne venaient pas 'égorger nos fils et nos compagnes', ils voulaient juste nous prendre le ballon."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://crazy-foot-manager.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Equipe de France] Les bleus    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Equipe de France] Les bleus
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Fiche sur les Mages Bleus
» Equipe de Bloodbowl
» Equipe 4 : Yosuke, Kenji, Youso, Nara
» Equipe idéale?
» [Foot en Herbe] Equipe inter-Ligue 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy Football Manager  :: On parle de Foot :: Ligue 1-
Sauter vers: